Anne Ferreira
  Accueil Agenda
  Votre députée Votre députée
  Rencontrer votre députée Rencontrer votre députée
  L'équipe L'équipe
  Agenda Agenda
Anne Ferreira Retour à l'accueil
Le site du Parlement Européen
Le site de la Délégation Socialiste Française au Parlement Européen
Anne Ferreira
Contacts Anne Ferreira
Bienvenue sur le site de Anne Ferreira Mon projet de rapport sur le Développement durable est disponible, et retrouver aussi d'autres informations européennes en page d'accueil
Anne Ferreira
Anne Ferreira
Lettre d'info
Lettre d'info
Anne Ferreira
anne_ferreira
anne_ferreira L'Union européenne anne_ferreira
anne_ferreira
anne_ferreira Les aides européennes anne_ferreira
anne_ferreira
anne_ferreira Communiqués anne_ferreira
anne_ferreira
anne_ferreira Bulletin Europ'Infos anne_ferreira
anne_ferreira
anne_ferreira Rencontres & Manifestations anne_ferreira
anne_ferreira
anne_ferreira Exprimez-vous anne_ferreira
anne_ferreira
anne_ferreira Liens anne_ferreira
anne_ferreira
anne_ferreira Archives édito anne_ferreira
anne_ferreira
Harlem Desir
Le site de la DSF
Anne Ferreira
mercredi 12 octobre 2005 Anne Ferreira

Vous êtes dans Accueil

Le bœuf aux hormones est interdit dans l’UE depuis 1989, mais à quel prix ?

Depuis 1989, l’UE interdit l’importation de bœuf aux hormones, en vertu du principe de précaution concernant les effets néfastes des hormones de croissance sur la santé humaine.


Or, elle se trouve confrontée aux juges de l’OMC, puisque les USA et le Canada ont porté plainte devant cette instance. Ils accusent l’UE d’entraver le libre-échange par des barrières non tarifaires.

Ainsi, en 1998, l’OMC, jugeant les preuves apportées par les experts de l'UE insuffisantes, condamnent l'Europe et lui demandent de prouver le danger lié à la consommation d'hormones de croissance. ( ?!) Autrement dit, c’est à l’accusé de fournir les preuves de son innocence… L’OMC jugeait les preuves apportées par les experts de l’UE insuffisantes, et faisait ainsi fi du principe de précaution.
En 1999, face au maintien par l’UE de son interdiction du bœuf aux hormones, les USA et le Canada ont alors adopté des sanctions en représailles, sanctions estimées à ce jour à 116,5 millions de dollars par an pour les USA et à 11,3 millions de dollars par an pour le Canada. Ces mesures de représailles ont reçu l’aval de l’OMC …
Le 12 septembre 2005, nouvelle bataille dans la guerre entre l’Europe et le couple Canada/USA. L’UE demande à l’OMC de reconsidérer le dossier, estimant les sanctions injustifiées. En effet, depuis 2003, l’Europe a adopté une directive fondée sur de nouvelles études scientifiques prouvant de manière formelle le danger de l’oestradiol, hormone cancérigène. De nouveau, les USA et le Canada rejettent les études scientifiques de l’UE, l’accusant de ne pas respecter les règles de l’OMC. C’est encore à l’UE de prouver qu’elle a bien respecté les règles de l’OMC ! On inverse encore et toujours les règles du jeu.
Ce litige soulève d’autres enjeux pour l’avenir : faut-il s’attendre aux mêmes péripéties dans le dossier des OGM ? Le moratoire de l’UE sur les OGM a été levé en mai 2004, et on peut craindre de nouvelles querelles transatlantiques au sein de l’OMC.


 Envoyer  Imprimer   Retour  

Accès au mode texte
Anne Ferreira Hemicycle / eZ publish © Inovagora Anne Ferreira Anne Ferreira Plan du site Anne Ferreira Mentions légales Anne Ferreira Webmestre Anne Ferreira Crédits Anne Ferreira Anne Ferreira